Non classé

Le marketing digital évolue d’une façon fulgurante et il n’est pas toujours évident de suivre les tendances émergentes. Dans cet article, nous vous présentons les principales tendances à surveiller en 2022.

Les tendances social media à suivre en 2022

TikTok : une opportunité pour les marques

L’application TikTok continue de faire ses preuves et atteint les 1.5 milliard d’utilisateurs. Elle s’impose aujourd’hui comme la plateforme phare du snack content vidéo. En termes de revenus, les utilisateurs de TikTok ont dépensé plus de 110 millions de dollars dans l’application mobile en 2021.

TikTok représente aujourd’hui une opportunité pour les marques et leur permet de répondre à tous leurs objectifs marketing, de la notoriété à la conversion. D’autant plus, qu’elle a un engagement énorme et permet de rendre des vidéos virales en très peu de temps. Un média social à ne surtout pas prendre à la légère.
D’après Alison Battisby, consultante en médias sociaux chez Avocado Social, « La croissance de TikTok au cours de la dernière année a été phénoménale. Facebook est certainement inquiet et commence à emprunter des fonctionnalités de TikTok ».
Les influenceurs ont également participé à l’essor de cette plateforme. Beaucoup d’entre eux gagnent des sommes colossales grâce aux partenariats signés. Les marques se rendent compte désormais qu’elles peuvent atteindre beaucoup plus de personnes sur TikTok que sur Instagram ou Facebook.

Le Social selling, vers des parcours clients plus transparents

Il n’a jamais été aussi facile de trouver un produit ou un service sur les réseaux sociaux. Pendant la pandémie, les marques ont saisi l’occasion et se sont accaparées des différents réseaux sociaux pour se rapprocher de leurs clients, notamment via les marketplaces.
Selon une étude réalisée par Accenture, il ne serait donc pas surprenant de voir le social selling atteindre 1.2 milliard de dollars d’ici 2025, une croissance trois fois plus rapide que celle du commerce électronique traditionnel.
Les différentes plateformes travaillent sur l’intégration des fonctionnalités d’achats afin de faciliter le shopping en ligne et offrir une expérience client plus fluide et sans couture. Les générations Z et Y sont celles qui dépensent le plus et seront à l’origine de 62 % des revenus du social selling d’ici 2025.

« Tiktok a fait un partenariat avec Shopify, Instagram travaille énormément sur le développement de sa marketplace, donc je pense que le social selling évoluera énormément cette année », déclare Battisby. « YouTube cherche également à améliorer ses balises achetables dans les vidéos et vous pouvez faire des achats sur Pinterest. »

La publicité sur YouTube, un océan d’opportunités  

YouTube est le deuxième moteur de recherche au monde (juste après google). Il compte plus de 2 milliards d’utilisateurs mensuels, soit ¼ de la population mondiale, donc votre base d’utilisateurs se trouvera inévitablement sur YouTube.
« Les publicités sur YouTube vont exploser en 2022. J’ai l’impression que c’est un géant endormi, mais je pense que l’abandon de la télévision et la fragmentation des services de streaming vont pousser les marques à investir davantage dans la publicité sur cette plateforme », déclare Brendan Almack, directeur général de Wolfgang Digital.

En 2021, les revenus de YouTube ont grimpé de 46% par rapport à 2020, et ont dépassé ainsi les 21 milliards de dollars. Cette augmentation est poussée par la hausse des annonceurs TV sur la chaine, le direct response ads et le brand advertising. La plateforme se positionne ainsi à égalité avec le géant Netflix.

 

Les tendances marketing en termes d’emploi en 2022

Les marketeurs doivent améliorer leurs compétences en permanence

Le secteur du digital est un secteur en perpétuelle évolution et les marques sont toujours à la recherche de nouveaux talents qui sauront prendre les bonnes décisions afin d’optimiser leurs stratégies digitales.
Selon le livre blanc « Perpetual Evolution » créé en coopération avec The Economist Group, la sécurisation des talents avec les bonnes compétences est le premier enjeu auquel l’industrie du marketing digital est confrontée, tandis que le manque de formation visant à améliorer les compétences des spécialistes du marketing se classe en 7ème position.

Alison Battisby, consultante en médias sociaux chez Avocado Social, estime que « Le secteur du numérique souffre d’une pénurie de travailleurs compétents et les entreprises aujourd’hui misent sur la formation professionnelle pour améliorer les compétences de leurs salariés ».

La gig economy – un secteur en plein croissance

La gig economy fait référence aux plateformes collaboratives comme Uber ou Deliveroo qui n’emploient pas directement des salariés et travaillent avec des micro-entrepreneurs. Il s’agit d’un modèle en plein essor grâce à l’évolution du numérique. Elle représente plus du tiers des actifs aux États-Unis.
Ce mode d’emploi avait pris de l’ampleur même avant le début de la crise sanitaire, les travailleurs s’inscrivaient énormément sur ce genre de plateformes. Le rapport « L’état de l’indépendance en Amérique » a révélé qu’il y avait plus de 40 millions de travailleurs à la demande aux États-Unis. Ce rapport prédit que cela pourrait continuer à augmenter, plus de la moitié des travailleurs américains seraient indépendants d’ici 2024.

Une concurrence sévère pour les compétences numériques

Le besoin dans le secteur du marketing numérique est intense, et il n’est pas facile aujourd’hui pour les entreprises de trouver la perle rare.
Órla Stack, directrice des ressources humaines chez DMI, estime que les employeurs devraient être proactifs en matière d’embauche. « Si nous n’agissons pas rapidement et que nous ne rencontrons pas les candidats dans les plus brefs délais, nous allons les perdre au profit d’autres employeurs… ».
« Pour les entreprises, 2022 va être un énorme défi. Au Royaume-Uni, on prévoit que jusqu’à 60 % des travailleurs envisageraient de changer de carrière cette année. Pour les candidats lorsqu’ils cherchent une nouvelle opportunité, ils ne s’intéressent pas forcément au salaire. Ils cherchent avant tout une entreprise qui va leur permettre d’évoluer leurs compétences. ».

Les tendances de la technologie numérique en 2022

Le métaverse, un canal numérique à fort potentiel

Bien qu’il existe depuis des années, le métaverse attire désormais l’attention des marketeurs surtout après que Facebook ait changé le nom de sa société mère en Meta en octobre 2021.
Le métaverse se définit comme un espace collectif virtuel partagé, créé par la convergence de la réalité physique virtuellement améliorée et de l’espace virtuel physiquement persistant, y compris la somme de tous les mondes virtuels, la réalité augmentée et l’internet. »
En tant que canal numérique, le métaverse est relativement nouveau pour le marketing, mais certaines marques ont déjà exploité ce canal pour mettre en avant leurs campagnes publicitaires.
Par exemple, Roblox avait hébergé Gucci Garden, un endroit où les visiteurs pouvaient essayer et acheter des produits numériques Gucci pour habiller leurs avatars. Son objectif était d’accroître la notoriété de la marque auprès des jeunes consommateurs.

Pourquoi les spécialistes du marketing devraient exploiter le métaverse ?
Selon les recherches d’eMarketer, 65 millions de personnes utiliseraient la réalité virtuelle et 110 millions utiliseraient la réalité augmentée chaque mois en 2023. Le métaverse regrouperait alors beaucoup de jeunes clients potentiels dans un seul espace.

L’intelligence artificielle au service de la confidentialité des données

Les violations de données ont régulièrement fait la une des journaux ces dernières années, les données des personnes étant mises en danger. Alors que notre monde fonctionne de plus en plus en ligne, la possibilité que des données sensibles soient piratées ou divulguées présente une véritable inquiétude pour les clients et les marques.

Grâce à l’intelligence artificielle (IA), des données sont collectées sur des personnes à leur insu par le biais d’algorithmes de moteurs de recherche et de moteurs de recommandation.

Selon une étude de Gartner, 40 % des technologies de respect de la vie privée utiliseront l’IA d’ici 2023, tandis que les dépenses mondiales en matière de confidentialité devraient atteindre 8 milliards de dollars d’ici 2022.

« L’intelligence artificielle existe depuis un certain temps et les gens l’utilisent d’ores et déjà. Mais je pense que la manière dont elle viole la vie privée des gens va être un vrai problème. Comment pouvons-nous recueillir des données tout en veillant à ne pas dépasser les limites des exigences de la loi sur la confidentialité. » Dit Ken Fitzpatrick, PDG du DMI.

Cependant, il existe des possibilités qui permettent d’utiliser l’IA sans violer la vie privée des gens. Les entreprises peuvent utiliser l’IA dans leurs initiatives de confidentialité des données pour classer les données sensibles, et l’utiliser pour rechercher des données afin d’identifier les personnes qui ont demandé à être oubliées (une spécification couverte par les réglementations sur la confidentialité comme le RGPD).

Les Nfts, bientôt utilisés par les marques

Blockchain est la principale plateforme technologique de programmes qui stocke des données financières et transmet des informations, sans aucune autorité financière derrière, elle a été liée à des crypto-monnaies telles que Bitcoin et Ethereum. C’est maintenant la base d’une autre monnaie virtuelle populaire – les jetons non fongibles (NFT).

Les NFT offrent un tout nouveau terrain de jeu pour le marketing digital. Bien que les NFT soient souvent vus comme un simple instrument de spéculation, ceux-ci ont une valeur non négligeable pour un spécialiste du marketing.

Un NFT peut être utilisé pour promouvoir un sentiment de communauté au sein de vos utilisateurs et supporter des causes qui vous tiennent à cœur.

Lors du Super Bowl 2022, la NFL a offert à chaque spectateur un NFT unique à sa rangée et à
son siège pour commémorer ses billets et être utilisé comme souvenir numérique.

 

Géant des médias et créateur de magie, Disney recrute activement des experts du métaverse pour connecter plus étroitement les mondes physique et numérique. Cela permettra de « raconter des histoires sans frontières dans un métaverse Disney ». Un autre exemple est Adidas et Prada qui lancent un projet artistique pour permettre aux artistes de contribuer à une toile en mosaïque qui sera transformée en NFT et vendue.

Les tendances du comportement du consommateur en 2022

Le pouvoir sera du côté des consommateurs

Les comportements des consommateurs ont beaucoup évolué depuis le début de la pandémie de la Covid-19. Cette crise a poussé les gens à prendre du recul et réfléchir à leurs choix. Aux États-Unis, les consommateurs se sentent désormais plus aventureux, plus audacieux et plus autonomes, selon l’étude de GWI « Connecting the Dots ».

Mischa McInerney, directeur du marketing chez DMI estime que « les consommateurs choisissent d’interagir avec les marques selon leurs propres conditions. Cela signifie un changement de pouvoir, c’est-à-dire qu’au lieu que les marques visent le bon message au bon public, au bon moment ; ce sera probablement quelque chose comme la bonne réponse à la bonne question, au bon moment. ».

Ce changement de pouvoir peut être un défi pour les marques, mais il peut aussi présenter une grande opportunité. Les consommateurs recherchent désormais la transparence et veulent en savoir plus sur la philosophie d’une entreprise avant d’acheter ses produits.

Nous pouvons prendre pour exemple la campagne « A Brand New You », une vidéo réalisée avec le célèbre Zac Efron qui a trouvé écho auprès des utilisateurs de YouTube et a atteint les 6 millions de vues rapidement.

Le marketing conversationnel, l’importance de communiquer avec ses clients

Les consommateurs sont toujours à la recherche de l’information et peuvent la trouver facilement sur les réseaux sociaux, les forums… Cette quête de l’information a permis de positionner le marketing conversationnel comme étant un moyen crucial visant à engager les clients.

Le marketing conversationnel est une arme à double tranchant, s’il est utilisé à bon escient, ses bénéfices pourraient être énormes pour les marques B2B et B2C. Dans le cas contraire, si les marques tardent à répondre aux questions des consommateurs, ou si les réponses sont incohérentes, cela pourrait faire fuir les potentiels clients.

Ce phénomène a vu les applications de messagerie comme WhatsApp devenir un excellent canal pour les spécialistes du marketing afin de communiquer avec leurs clients. Cela vaut également pour les plateformes telles que Slack, les assistants vocaux intelligents comme Alexa ou encore les réseaux sociaux Facebook Messenger et Twitter.

Les chatbots existent depuis un certain temps et ils sont également de plus en plus utilisés par les marques pour le support client et ont le potentiel de contribuer à stimuler les ventes, en particulier parmi les jeunes générations, qui devraient dépenser 112 milliards de dollars d’ici 2023.

La fin du greenwashin

Le greenwashing est une stratégie marketing qui consiste à communiquer auprès du public en utilisant l’argument écologique. Le but du greenwashing est de se donner une image écoresponsable, assez éloignée de la réalité.

IKEA est une marque qui a été critiquée pour avoir eu recours au greenwashing. Connue pour être une marque écoresponsable, La marque a été accusée en 2020 pour exploitation forestière illégale en Ukraine afin de créer leurs meubles.

Malheureusement, il existe de nombreux autres exemples de marques ayant eu recours au greenwashing et c’est une pratique à laquelle les consommateurs prêtent de plus en plus attention car ils valorisent désormais avant tout, l’origine de leurs achats, et souhaitent la transparence des marques.

 

Les tendances du search marketing en 2022

La fin des cookies tiers

Google l’avait annoncé pour fin 2022, puis repoussé à 2023 : Chrome ne prendra plus en charge les cookies tiers. Une telle décision de la part de Google a tout de même créé un bouleversement dans le monde de la publicité en ligne, puisque son navigateur détient à lui seul plus de 68 % des parts de marché.

Une étude récente du Pew Research Center a révélé que 70 % des Américains estimaient que leurs données étaient moins sécurisées qu’il y a 5 ans et 81 % affirment que les risques potentiels auxquels ils sont confrontés en raison de la collecte de données l’emportent sur les avantages.

Cathal Melinn, directeur du marketing numérique et spécialiste du commerce électronique, pense que la réponse réside dans la puissance du marketing par e-mail. « Les adresses e-mail sont les premières données ultimes à avoir. Lorsque vous êtes autorisés à utiliser l’e-mail de quelqu’un dans le cadre d’une campagne ou d’une activité marketing, en vertu du RGPD, vous pouvez les télécharger sur des plateformes publicitaires telles que Google, Facebook, Twitter
et LinkedIn en tant que cookie. »

Alors que les cookies tiers commencent à disparaître, il est essentiel que les annonceurs se concentrent sur leur stratégie de données first-party. Avec une solide stratégie de données first party, la collecte d’informations de leurs contacts – avec leur consentement – sera la clé pour débloquer des informations sur votre audience et poursuivre la personnalisation.

La dernière mise à jour de google Analytics

A la fin de 2020, google Analytics avait annoncé la future mise à jour de sa plateforme. La dernière version de Analytics permettrait au marketeurs d’améliorer leurs ROI en se basant sur les évènements réalisés par les utilisateurs.

Les 5 principales mises à jour de Google Analytics 4 sont :

  • Le changement du modèle de données
  • La conformité RGPD
  • Réorganisation des rapports centrés autour du cycle de vie des utilisateurs
  • Taux d’engagement au lieu du taux de rebond
  • Paramétrage des interactions directement depuis GA4

La suppression des annonces textuelles

Un autre changement qui affectera vos annonces search concerne la suppression des annonces textuelles de google au profit des annonces responsives. Ce changement a pour objectif de faire appel au machine learning de Google. En effet, les annonces responsives identifient de façon automatique la meilleure combinaison de titres et de descriptions parmi les quinze titres et les quatre descriptions qu’il est possible de renseigner, dans le but de diffuser la bonne annonce à la bonne personne.

« Google va stopper la diffusion des annonces textuelles en juillet 2022. Les annonceurs doivent donc commencer à planifier des annonces responsives. En 2022, les annonces textuelles qui étaient paramétrées par défaut disparaitront » commente Cathat Melinn, directeur du marketing numérique et spécialiste e-commerce.

Pour les marques qui s’appuient sur les annonces Google, vous devez suivre un certain nombre d’étapes pour planifier ce passage au annonces responsives :

  • Tester les annonces responsives et utiliser la métrique « Efficacité de l’annonce » afin d’évaluer les performances des annonces et de les ajuster en conséquence.
  • Utiliser les stratégies d’enchères intelligentes et les mots clés en requête large, pour optimiser les performances des annonces tout en maximisant l’audience.
  • Utiliser toutes les fonctionnalités proposées (insertion de lieux, compte à rebours, stratégie d’enchères intelligentes, mots-clés en requête large, etc.) et les différents types d’extensions mises à dispositions par Google pour optimiser l’efficacité des  campagnes.
  • Épingler des titres et des descriptions à des positions spécifiques
  • Utiliser des variantes d’annonces afin de tester différentes versions de vos éléments à grande échelle et examiner leurs performances dans plusieurs campagnes.

Les tendances du SEO en 2022

Occuper les premières places devient un vrai défi

Pour de nombreux marketeurs, le positionnement dans les moteurs de recherche révèle une grande importance dans la stratégie marketing, être bien positionné signifie que des millions de personnes pourront atterrir sur votre site.

Ci-dessous un exemple des sites qui apparaissent en premier quand on cherche « digital marketing skills »

Google est le moteur de recherche qui détient la plus grande part de marché, avec 92%. Suivi directement par Bing dont le PDM est égale à 3%. Les moteurs de recherche enregistrent 3,5 milliards de recherches par jour, d’où le besoin pour les marques d’occuper les premiers rangs.

Le souci qui se pose aujourd’hui c’est que le nombre d’annonces adwords sur les moteurs de recherche a augmenté, du coup les sites qui sont bien positionnés voient leurs ranking baisser au profit des annonces payantes.

« Je pense que nous perdons notre classement sur Google. Il y a plus d’annonces adwords et Google donne plus de positions à ses propres produits. Ainsi, il devient de plus en plus difficile de classer le contenu organique, et nous nous dirigeons ainsi vers les requêtes de marque. » confirme Kate Toon, experte SEO.
Mais qu’est-ce que la requête de marque ? Cela correspond aux recherches qui incluent le nom de votre marque ou de votre produit. L’avantage des requêtes de marque, est que si un internaute cherche directement le nom de votre produit, cela prouve qu’il y présente un réel intérêt.

Les core web vitals, les indicateurs UX & performance de Google

Les Core Web Vitals sont un ensemble de 3 indicateurs ayant pour but de mesurer l’expérience des visiteurs sur un site internet. Google les utilise pour classer les résultats de recherche et le référencement de votre site en dépend. Alors qu’est-ce que les Core Web Vitals et comment les améliorer ?

Les 3 indicateurs Core Web Vitals sont :

  • Le LCP (Largest Contentful Paint) : La vitesse de chargement, via le LCP
  • Le FID (First Input Delay) : Le délai d’interaction de l’utilisateur avec la page, via le FID
  • Le CLS (Cumulative Layout Shift) : L’accessibilité du contenu, via le CLS

Cependant, Kate Toon, experte en SEO, estime que de nombreux marketeurs ne prêtent pas attention à ces nouveaux indicateurs. « Je pense que la plupart des gens n’ont pas regardé les Core Web Vitals et ne sont pas allés dans leur console de recherche Google pour vérifier leurs performances. »

L’objectif de ces indicateurs est donc d’inciter les propriétaires de sites web à soigner l’UX proposée aux internautes.

Optimiser son SEO avec les questions-réponses

Environ 27% des internautes formulent leurs requêtes sous forme de questions sur les moteurs de recherche ? (source arobasenet).

La majorité des internautes cherchent des réponses à leurs problèmes sur le web, et ont tendance à formuler directement des questions aux moteurs de recherche. C’est la raison pour laquelle google privilégie les contenus qui sont riches en informations et utiles, proposant des conseils et astuces ou des FAQ. Son but est de toujours mieux répondre à l’intention de recherche de chaque utilisateur.

« Google devient moins un moteur de recherche, plus un moteur de réponse. Il est donc important de comprendre votre public, ses points faibles et de répondre à toutes ses questions », déclare Kate Toon, experte en référencement et contenu.

Comment identifier les bonnes questions que se pose votre cible ?

  • S’intéresser à son Buyer persona : Il est important de bien analyser sa cible et comprendre ses problèmes afin de pouvoir lui apporter les solutions recherchées.
  • Utiliser des moyens qui permettent de trouver les questions populaires tels que les réseaux sociaux, les hashtags, les forums…
  • Mener des études d’audience afin de bien connaitre sa cible.
  • Rédiger des FAQ : rédiger des blocs FAQ optimisé pour les données structurées de Google, permet d’améliorer la visibilité d’un site web, puisque les questions seront classées parmi les premiers résultats dans les moteurs de recherche.

Les futures tendances du marketing numérique en 2022
Comme vous pouvez le constater, l’année 2022 sera une année bouleversante et chargée pour les experts du marketing.

Les tendances abordées devraient vous donner un aperçu et vous guider dans les changements que vous devriez intégrer dans votre stratégie afin de garantir un résultat maximal.

Qu’il s’agisse de s’immiscer dans le métaverse, de revoir votre stratégie publicitaire YouTube ou d’adopter une stratégie de contenu basée sur des questions, vous pouvez faire beaucoup pour stimuler l’engagement et les revenus. Alors, pourquoi ne pas commencer et déterminer lequel vous voulez essayer en premier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires